À propos de nous

Le but du Festival de Films Au Contraire est d’irradier le stigmate et de dissiper les mythes qui entourent la santé mentale.  En partenariat avec le Musée des beaux-arts, le FFAC est une initiative indicative de Paradis Urbain, une organisation caritative bénéficiant des initiatives ayant rapport à la santé mentale.

À chaque année un jury sélectionne des films, en anglais et en français, provenant d’à travers le monde.  Nous explorons différentes facettes de la maladie mentale en présentant des films émouvants qui portent à réfléchir.

De plus, nous stimulons le dialogue avec la participation de l’auditoire.

Nous encourageons les organismes de première ligne œuvrant dans le domaine de la santé mentale à utiliser le festival pour un mini levé de fonds en vendant des billets pour les visionnements et:

 

À travers la caméra, le Festival de Films Au Contraire, unique en son genre, s’efforce à sensibiliser et à plaidoyer pour les problèmes de la santé mentale.

 

Notre histoire

 

Paradis Urbain

up

Le Festival de Films Au Contraire est une initiative de Paradis Urbain, un organisme canadien caritatif enregistré, dont la mission principale est d’aider les gens qui, à cause de leur santé mentale, ont de la difficulté d’aller de l’avant et de récupérer leurs vies.

Reconnaissant le pouvoir de l’expression créative comme catalyseur qui inspire les citoyens montréalais à prendre de l’action, Paradis Urbain, à travers le FFAC, s’efforce à dissiper les stéréotypes et à diminuer le stigmate entourant la maladie mentale.

 

MBAM

upPar l’entremise de leur initiative, partageons le Musée, le Musée des Beaux-Arts de Montréal est fier d’être un partenaire pour la présentation du Festival de Films Au Contraire.  Le FFAC complimente la tradition de longue durée du Musée d’offrir une expérience culturelle aux développements de nouveaux programmes qui incorporent les arts visuels à l’intérieur d’un modèle de récupération, ce qui fait partie intégrante

d’un modèle de récupération, ce qui fait partie intégrante

Notre Mission

Le stigmate blesse

Les films ont une histoire de longue date en présentant des stéréotypes négatifs de personnes vivant avec une maladie mentale.

Dans les films tels que Psycho, Fight Club, One Flew Over the Cuchoo’s Nest, Silver Linings Playbook, les portraits de certains personnages sont violents, dangereux et effrayants.  Après avoir visionné ce genre de film affichant des personnages maniacos meurtriers, quel est l’effet sur nos croyances concernant les personnes ayant une maladie mentale, leurs familles, les législateurs ou les patients eux-mêmes ? Ce sont tous des exemples de stigmate.

Le Festival du Film Au Contraire cherche à peindre des portraits de personnages ayant un trouble de santé mentale plus réelles.

De façon stéréotypée les films représentent les personnes ayant un trouble mental comme étant des parias ou des personnages débiles, isolés, dépendants, dangereux, imprévisibles, ridicules, agaçants ou incompétents. Le FFACs’efforce à représenter le contraire.

Les films présentés au FFAC sont un reflet du stigmate – les sentiments de se sentir effrayé, exclu, dévalué, rejeté ou sans importance.  Ils projettent aussi que la maladie mentale n’est pas:

  • Un défaut,
  • Une faiblesse,
  • Un manque de caractère,
  • Sans espoir,

C’est une  maladie.

NOTRE IMPACT

Nous inspirons, éduquons, lançons des défis et divertissons.

 

Médias

ˮLe FFAC est sans pareil à Montréal. Il se centre carrément sur le démantèlement d’obstacles et l’irradiation des stigmates face à la maladie mentale, et invariablement il nous livre et transmet des images qui nous secouassent et nous sautent aux yeux.ˮ Bill BrownsteinThe Montreal Gazette, octobre 2017.

 

Témoignages d’auditoires

ˮLes films du FFAC ont transmis le pouvoir que cette maladie a sur les esprits des personnes affectées, ainsi que l’énorme lutte qu’ils doivent entreprendre pour être en mesure de fonctionner … merci pour nous avoir présenté ces films.ˮ S.G.

 

ˮLe choix de films pour l’ouverture du festival était superbe.  Félicitations pour la partie questions et réponses qui a été des plus émouvante et intéressante. ˮ  Elaine S.

 

ˮNous attendons pour repartir vers Los Angeles et nous voulions prendre un instant pour souligner combien nous sommes honorés d’avoir fait partie d’un aussi merveilleux festival, et d’avoir été parmi tant d’artistes talentueux qui s’efforcent à sensibiliser les gens sur la santé mentale.ˮ  Joe Dain, metteur en scène et Elizabeth Blue

 

ˮVotre festival de films est tellement inspirant.  Lorsque je serai de retour en Grande Bretagne, je vais répandre le fait que vous faites un travail.  Helen Mason, Thérapie par animation.

 

ˮJe me souviens d’avoir quitté le festival l’an dernier en pensant –  comment ce festival pourrait être dépassé? … pas besoin, vous l’avez accompli ! Naomi S.

Volet jeunesse

ˮMerci encore une fois pour ce volet jeunesse en matinée. Les étudiants ont exprimé qu’ils ont vraiment apprécié les films et les discussions.ˮ  F.B. conseiller pédagogique